Voyage des élus à Rome

Voyage des élus à Rome
26 juin 2015 Dorothée Paliard

Voyage des élus à Rome

 

Par Inès Ussel.

Roma, ville éternelle, point de convergence de la chrétienté occidentale. C’est vers cette double capitale que convergent les 85 personnes qui accompagnent Monseigneur Rey en pèlerinage. Pendant 3 jours, du 22 au 24 juin 2015 ils ont fait l’expérience de Rome. Pendant 3 jours ils ont été plongés au cœur de l’Eglise catholique dans sa double réalité spirituelle et temporelle.

Au programme de belles rencontres avec plusieurs cardinaux et des chrétiens engagés dans la cité mais aussi de nombreuses visites incontournables ou plus exceptionnelles comme le palais Farnese. Plusieurs temps forts enfin qui marquent la dimension spirituelle de ce pèlerinage exceptionnel : messe sur la tombe de Saint Pierre, prière avec la communauté Sant’Egidio ou encore veillée des jeunes avec Monseigneur Rey à Saint Yves des Bretons.

Dieu au centre de notre quotidien

Unanimement, les personnes rencontrées nous invitent à mettre Dieu au centre de nos vies ! « Dieu est au cœur de notre vie (…) C’est la seule place où Il doit être. » affirme force et douceur le Cardinal Sarah lorsque nous le rencontrons au Centre San Lorenzo. Un message repris par tous soit par leur parole soit par leurs actions. Un témoignage qui nous invite à en faire autant en mettant nos pas dans ceux des premiers martyrs chrétiens et à confesser notre Foi comme le rappelle avec force le Cardinal Tauran.

L’Eglise est catholique

Dieu s’adresse à tous les Hommes. A Rome il est aisé de percevoir la catholicité de l’Eglise. Les cinq continents sont présents dans les rues de Rome comme dans les couloirs du Vatican. Chaque nationalité est présente au travers des paroisses nationales comme des communautés religieuses. En trois jours nous avons rencontré des Italiens bien sûr mais également le Cardinal Pell qui est australien, le Cardinale Sarah qui est guinéen et bien sûr le Pape François qui vient d’Argentine …

L’Eglise lieu de dialogue et de réflexion

L’universalité de l’Eglise se traduit également par le dialogue et la réflexion qu’elle initie partout où elle est présente. En tant qu’Etat elle dialogue avec les institutions de tous les pays au travers de sa politique diplomatique. L’Eglise est également un membre actif des organisations internationales. Le Cardinal Mamberti, confirme l’excellente connaissance terrain de l’Eglise et la capacité de cette « experte en humanité » à dialoguer avec les autorités locales, nationales et internationales.

Une qualité qui se manifeste aussi par des institutions comme le Synode des Evêques ou le dialogue inter-religieux. Le Cardinal Baldisseri et le Cardinal Tauran exposent avec clarté la démarche de l’Eglise : être au plus près de la réalité de ce que vivent les chrétiens et les croyants des autres religions.

L’enseignement de l’Eglise est répercuté dans la société par l’action des laïcs engagés dans la cité. L’œuvre de Sant’Egidio et l’engagement de (Gigi) à la mairie de Rome font ressortir ce caractère : les chrétiens sont capables de rassembler autour d’un objectif commun les hommes de bonne volonté croyants ou non. Leur seul objectif est de servir la Vérité garantissant ainsi l’accueil de chaque Homme et son épanouissement dans la société.

Elle n’hésite pas à s’attaquer aux problèmes de ce monde avec courage. La catéchèse du Pape François clôture ce beau pèlerinage en posant un regard exigent et miséricordieux sur la complexité des relations familiales. Sans nier les difficultés rencontrées aujourd’hui, il propose des chemins de conversions et des solutions pour progresser vers le Bien. Ses propos clôture ce pèlerinage intense intellectuellement, spirituellement … et physiquement (Rome ne se visite correctement qu’à pieds) ! La richesse des échanges et des enseignements reçus marquera encore longtemps tous les participants.

 

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux