Pourquoi François dérange (1)

Pourquoi François dérange (1)
9 février 2015 OSP
Pape François

Pourquoi François dérange (1)

Par Luc Richard

Dans son livre « François parmi les loups«  (éditions Philippe Rey) le vaticaniste Marco Politi enquête sur les réformes engagées par le Saint-Père et montre combien elles pourraient êtres dangereuses pour lui.

L’un des axes sur lesquels avance le pape a été peu commenté, explique Marco Politi dans un entretien. Il s’agit du modèle économique dominant, qu’il combat « au nom des Évangiles, a-t-il pour habitude de répondre quand on le suspecte de marxisme ». À des pratiques commerciales «sauvages» qui ne font qu’accroître la misère, il oppose l’espoir de la solidarité. «Une Église pauvre au service des pauvres. »

François réclame ainsi une plus grande transparence dans la gestion des biens du Vatican, et dans ses pratiques bancaires. Il refuse toute spéculation sur les biens ecclésiastiques. Selon Marco Politi «Quand une église est désertée, il propose de la vendre au profit des plus déshérités».

De telles prises de position ne lui valent pas que des amis. Non seulement à la Curie et dans les milieux d’affaires, mais aussi du côté de la mafia, qu’il n’a pas hésité à excommunier.

Marco Politi explique que face à ces positions, « quand le pape fustige le néolibéralisme et le creusement des inégalités, des évêques – notamment américains – objectent qu’il ne faut pas décourager les gros donateurs des œuvres de charité. »

Une autre décision du pape devrait provoquer quelques remous outre-atlantique : François vient de débloquer la procédure canonique en donnant son aval à la béatification de Monseigneur Romero, défenseur des pauvres et archevêque de San Salvador, assassiné en pleine messe en 1980. Monseigneur Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille, a expliqué le 4 février que la dite procédure « a été un long processus qui a connu beaucoup de difficultés et même des oppositions à propos de la pensée et de l’action pastorale du prélat. »

Nous verrons pourquoi dans une prochaine chronique, et nous reviendrons plus longuement sur les causes de l’assassinat de Monseigneur Romero.

 

 

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux