« Rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient à la Synagogue de Toulon. Intervention de Mgr Rey

« Rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient à la Synagogue de Toulon. Intervention de Mgr Rey
8 juillet 2015 Dorothée Paliard

« Rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient à la Synagogue de Toulon. Intervention de Mgr Rey

par Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon.

La tragédie qui ensanglante le Proche Orient conduit des centaines de milliers de personnes à l’exil parmi lesquels de très nombreux chrétiens irakiens et syriens. Certains ont émigré en occident d’autres cherchent à fuir pour sauver leur peau, laissant derrière eux leur patrie, leur mémoire, leur famille.

Les médias qui livrent les images apocalyptiques d’églises ravagées, de villages détruits, de lieux mémoriels pillés mais aussi le spectacle horrible de tant d’hommes et de femmes, voire d’enfants, massacrés en raison de leur foi et du refus du fanatisme ne peuvent nous laisser indifférents, surtout quand on se sert de Dieu pour tuer l’autre. Face à de telles tragédies à la fois humaines, culturelles et spirituelles et face à l’inertie diplomatique des grands de ce monde, qui refusent de voir le chaos de ces pays et qui oublient les liens historiques de ces contrée avec la France, je me remémore ces fortes paroles de Blaise Pascal : « le Christ est en agonie jusqu’à la fin du monde. » Oui, Il est en agonie dans l’Eglise persécutée, il est en agonie à cause du sang des innocents de ces nouveaux génocides.

J’entends encore les témoignages héroïques de Sr Jocelyne, enseignante en Syrie parmi les plus pauvres, près d’Alep et dont le village était entouré par les Islamistes de Daech. Elle confiait à un ami prêtre : « nous ne nous sommes jamais posé la question de partir, nous n’avons pas peur ; qu’importe si nous finissons martyrs. Notre présence, c’est le sel de l’espérance. Notre mission est de montrer que par l’amour, on peut vaincre le mal. »

Ces drames rejoignent ceux de tant d’hommes et de femmes à travers le monde massacrés ou persécutés en raison de leur foi, de leurs convictions. Pour un croyant, ces tragédies appellent la prière, l’accueil. Et pour tout homme épris de paix, même s’il ne croit pas au Ciel, ou si peu, ces drames sollicitent notre solidarité et la mobilisation des opinions publiques pour faire cesser par tous les moyens, ces blessures qui endeuillent notre humanité.

Merci aux représentants de la communauté israélite de cette magnifique initiative qui nous réunit et nous mobilise pour être acteurs de paix et passeurs d’espoir.

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux