L’Eglise catholique peut-elle bénir les couples homosexuels ?

L’Eglise catholique peut-elle bénir les couples homosexuels ?
12 octobre 2014 webmaster

L’Eglise catholique peut-elle bénir les couples homosexuels ?

Les propos du P. Guggenheim dans La Croix, puis son rectificatif, sur la bénédiction de couples homosexuels ont rencontré un fort écho : bénédiction en vue d’un mariage ont compris certains.

La complémentarité des sexes et la fécondité appartiennent à la nature même de l’institution du mariage. Aucune idéologie ne peut donc effacer de l’esprit humain cette certitude : le mariage n’existe qu’entre deux personnes de sexe différent. Les règles concernant sa célébration ne sont en rien altérées par les dispositions concernant le mariage dit homosexuel. Aucune célébration de mariage entre deux personnes de même sexe ne peut avoir lieu dans l’Église catholique.

Le respect des personnes homosexuelles doit être inconditionnel, comme la patience avec laquelle doit être sans cesse parcouru le chemin vers ceux qui se considèrent souvent comme rejetés par l’Église. Le refus du mariage n’implique cependant ni agressivité ni hostilité de sa part, dans la mesure où il ne nous appartient pas de le définir : il a été institué par Dieu entre l’homme et la femme. On ne pourra jamais baptiser l’union de deux personnes de même sexe du nom de mariage.

On ne peut jamais définir une personne en fonction de ce qu’elle ressent : nous sommes des créatures, enfants de Dieu par grâce, appelés à la vie éternelle. Il n’y a ni homosexuels, ni hétérosexuels dans le plan de Dieu, mais simplement des hommes et des femmes, qui ne se réduisent pas à leur orientation sexuelle.

La bénédiction originelle du couple vient consacrer l’amour d’un homme et d’une femme : Dieu bénit l’amour humain authentique, fidèle et durable. L’Eglise ne peut bénir que ce que Dieu bénit : la relation entre deux personnes de même sexe ne sera jamais conjugale et jamais en tant que telle objet de bénédiction. Autant il est possible de bénir une personne ressentant une attirance pour le même sexe, autant il n’est pas possible de bénir un amour dit homosexuel.

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux