Diffusez l’appel pour Vincent Lambert !

Diffusez l’appel pour Vincent Lambert !
3 juin 2015 Dorothée Paliard

Diffusez l’appel pour Vincent Lambert !

Vendredi 5 Juin, la Cour Européenne des Droits de l’Homme rendra sa décision concernant la vie de Vincent Lambert.

Pour faire connaître Vincent, nous mobilisons depuis plusieurs semaines les citoyens via un Appel « Sauver Vincent tout simplement ».

Cet Appel a recueilli déjà plus 30 000 signatures mais la mobilisation doit s’amplifier, d’ici le 5 juin.

Si la CEDH rejette la requête des parents de Vincent, alors l’ordonnance de faire mourir Vincent de faim et de soif pourrait être à nouveau mise en route. Mais le CHU de Reims et son nouveau médecin chef ne sont pas obligés de mettre à exécution cette décision de justice : la mobilisation pour sauver Vincent est donc déterminante ; elle peut par son ampleur dissuader des soignants de mettre à exécution une telle décision.

Merci de signer dès maintenant et de faire connaître notre Appel à tous vos proches.

La décision de justice ne concerne pas uniquement Vincent, sa famille, et les professionnels de santé. Chacun d’entre nous doit se sentir concerné car cette décision va indiquer la valeur que la société accorde à la vie des personnes vulnérables.

Diffusez largement l’Appel, faites connaître la cause de Vincent.

A vous de jouer : une signature = une voix de plus pour refuser la mise à mort de Vincent et un soutien pour les plus fragiles.

Nous comptons sur vous. Un grand merci par avance.

LE COMITE DE SOUTIEN A VINCENT LAMBERT

  • martin

    comme je viens de l’écrire, c’est dans les yeux de Vincent que se trouve la réponse, s’il désir partir.. il sera le porte parole de ceux qui souffrent et veulent en finir, des familles… porte parole de l’euthanasie, que vous ne pourrez pas ne pas envisager dans un proche avenir, il est grand temps d’évoluer.. mais de s’entourer d’un maximum de prudence. Un sujet délicat….

    • Renemarie44

      vous faites partie de la minorité que pense cela et qui veut imposer sa loi aux autres, Dieu nous a donné la vie à lui de la reprendre quand il le désir.

    • Michel_Ange92

      Cela ne serait pas une évolution mais une régression.
      Il n’y a pas de prudence dans ce genre d’affaire, on légalise une transgression
      majeure à partir d’un cas limite (et encore ce n’est même pas le cas de
      Vincent) et une fois la boîte de Pandore ouverte, on ne peut plus
      arrêter les dérives (comme pour l’avortement). Car comment fait-on pour
      savoir quelle décision prendre? Vous le dite vous-même: on la cherche
      dans les yeux du patient!
      Il s’agit d’un retour aux temps les plus obscurantistes de l’histoire, à la barbarie.

      • René-Alexandre Monnier

        Très juste Michel!!!

    • 1rosemarie2

      Martin, lorsqu`un etre humain ne peut ni boire ni manger jusqu`a sa mort, il meurt dans des souffrances affreuses … et a petit feu …. je vous demande instamment de reconsiderer votre position.

      • Fanny Brémond

        Depuis quand la souffrance ne fait-elle pas (plus) partie de notre condition humaine? Il ne s’agit pas de la nier ou de la rejeter, mais de la soulager, et nous en avons les moyens. Tout est question de volonté politique, de choix qui place l’homme au centre de nos préoccupations.

        • 1rosemarie2

          Fanny, on peut aisement, a l`approche d`une mort douloureuse sur le plan physique, attenuer les souffrances tout en pourvoyant des liquides en intra-dermal. Je l`ai vu faire dans une clinique Catholique a Marseille. La morphine il est vrai, ecourte la vie de celui ou de celle qui, de toute facon s`en va …. et les liquides lui evitent de mourir dans la souffrance. Mais bien sur, cela n`est une solution que pour celui qui s`achemine a court terme vers la mort. Et pourquoi pas soulager la souffrance sans euthanasier ?

    • Fanny Brémond

      « Evoluer », c’est choisir la vie – jamais la mort! L’amour seul donne la vie.

    • Fanny Brémond

      Quand quelqu’un désire « partir », on appelle cela une intention de suicide ; or assister un suicidaire, ce n’est certainement pas l’aider à mourir mais le ramener à l’espérance en lui tendant la main. Avons-nous ce courage?

  • gs68100

    merci au bon sens des juges ce qui lui permettra enfin de rejoindre le royaume des cieux!

  • antoinette

    On souffre de voir euthanasier un animal. Qui accepterait de tuer un être humain ?
    Il y a des calmants pour calmer les souffrances physiques et morales, même si cela doit écourter la vie. Par pitié ne jamais tuer délibérément.

    • René-Alexandre Monnier

      Je partage tout à fait votre opinion Antoinette!

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux