Le Christ juif ?

Le Christ juif ?
17 septembre 2014 webmaster

Le Christ juif ?

Par Falk Van Gaver

Après La partition du christianisme et du judaïsme (Cerf, 2011), Daniel Boyarin montre combien le christianisme du Christ et des premiers chrétiens s’enracinait dans le judaïsme contemporain et combien la polémique sur la divinité du Messie, qui diviserait plus tard les chrétiens des juifs, était interne aux grands courants judaïques des siècles précédant la naissance de Jésus : « Jésus se voit, s’imagine et se présente lui-même comme remplissant entièrement les attentes messianiques déjà existantes prédisant que le Fils de l’Homme doit souffrir beaucoup. »« La question n’était pas : « Un Messie divin doit-il venir ? » mais elle était seulement : « Ce charpentier de Nazareth est-il Celui que nous attendons ? »
Le christianisme, une interrogation qui reste au cœur du judaïsme, comme en témoignent les nombreux travaux des historiens juifs sur la personne historique de Jésus. Christianisme intrinsèque du judaïsme, qui n’est autre qu’attente du Christ – du Messie.
Mais aussi judaïsme intrinsèque du christianisme, mystère d’Israël qu’a médité toute sa vie Jacqueline Rastoin – prenant grand soin de le distinguer de l’Etat d’Israël : « Il y a ce problème avec l’Etat d’Israël, le risque pour lui de devenir un Etat comme les autres. Seule la religion (…) peut maintenir la spécificité de l’attente et de la préparation (de la venue) du Messie. »
L’authentique judaïsme est un messianisme – l’exact synonyme de christianisme : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. » (Jean 4, 25)

Falk van Gaver

Daniel Boyarin, Le Christ juif, préface du cardinal Philippe Barbarin, Cerf, 2014, 190 p., 19€
Jacqueline Rastoin, La Torah sculpte le Christ, Editions du Carmel, 2013, 150 p., 12€
Jacquleline Martin-Bagnaudez, Pour les Juifs, qui est Jésus ? Le Jésus historique vu par les historiens juifs, Salvator Histoire, 2014, 240 p., 21€

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux