#16Octobre: 12 raisons d’y aller

#16Octobre: 12 raisons d’y aller
13 octobre 2016 Dorothée Paliard

#16Octobre: 12 raisons d’y aller

Par Rémy Mahoudeaux. Octobre 2016.
J’ai récemment publié sur un réseau social à l’effigie d’un oiseau bleu douze raisons qui font que je serai, le 16 octobre 2016, à Paris dans le cortège de la Manif pour Tous. Mais douze gazouillis limités à 140 caractères, ce n’est pas toujours assez explicite, alors voici quelques menus développements.

1) On l’a dit, chanté, crié, hurlé, écrit partout : #ONLRJJJ. Alors il ne reste plus qu’à le prouver ! #16Oct

On Ne Lâche Rien, Jamais, Jamais, Jamais ! La constance dans la lutte est nécessaire. Ce n’est pas une exaltation de vertus supposées héroïques, c’est juste le constat que trop de terrain a déjà été perdu face aux tenants du libéralisme libertaire pour envisager d’en perdre davantage. Soyons donc cohérents avec nos discours.

2) L’#Abrogation est possible, cf. @Institut_FetR. Alors, pourquoi se priver de la demander ? #16Oct

Le travail de l’Institut Famille et République a été publié et ses conclusions sont limpides. Une abrogation (non rétroactive pour les personnes de même sexe ayant convolé) est possible et souhaitable. Pour les raisons anthropologiques qui ont fait se lever la France du bon sens en 2012-2013, mais aussi parce que cette loi mal conçue, mal écrite, incomplète, induit des situations juridiques incohérentes et ineptes.

3) Les offensives contre la famille et l’enfant reprennent, et les promesses de faire pire aussi. Alors montrons notre détermination. #16Oct

En vrac, voici ce que concocte le gouvernement : légalisation de la PMA « sans père » puis de la GPA, statut du beau-parent, ouverture de l’adoption au concubin ou conjoint pacsé, divorce sans juge, PACS en mairie, changement de sexe ou de prénom sur simple déclaration, individualisation de l’impôt sur le revenu par le prélèvement à la source, statut d’ayant droit supprimé. Des attaques tous azimuts dont les victimes sont encore et toujours les familles.

4) Certains qui briguent des suffrages pensent à tort que la famille n’est qu’un sujet annexe. Alors il faut qu’ils comprennent. #16OctRetour ligne automatique

Soignons la cécité volontaire de certains candidats qui refusent de voir ce que veut le peuple qui peut les élire ou les évincer. Ce ne sont pas des taux de croissance, de déficit public, de chômage ou d’intérêt qui votent, ce sont des personnes avec des préoccupations de personnes.

5) La #PMAsansPère et la #GPA, ça reste odieux. Mais c’est toujours dans les plans de ceux d’en face. Alors on dénonce. #16Oct

La GPA ou la PMA sans père, c’est priver un enfant de l’un de ses parents, et c’est nier qu’un père et une mère ont chacun un rôle unique que l’autre n’a pas vocation à tenir. De plus, la GPA implique un sordide esclavage incompatible avec la dignité humaine : achat d’ovocytes, mère porteuse, enfant qui devient l’objet d’un contrat. L’adoption s’en retrouve pervertie, elle n’est plus la solution apportée à des orphelins qui sont désormais fabriqués à dessein dans une logique consumériste, pour être adoptés par le conjoint de même sexe. Des intermédiaires organisent ces juteux trafics et s’y rétribuent grassement. Si cela vous dégoûte, pensez que cela en fait rêver certains qui ne voient pas la différence entre « louer son ventre » et « louer ses bras ».

6) Le #Gender c’est un truc de pervers (cf. Cyrulnik). Mais c’est enseigné dans nos écoles en catimini. Alors on bouge. #16Oct

La sournoiserie de l’éducation nationale n’a pas de limites. Sous couvert de lutte contre les inégalités, le grand n’importe quoi est justifié dès le plus jeune âge par des idéologues fous.

7) La Famille ne doit pas être la variable d’ajustement des politiques publiques, bien au contraire ! Alors on défile. #16Oct

Raboter, diminuer, supprimer les avantages et prestations consentis aux familles, supprimer le statut d’ayant droit, individualiser l’impôt : quelques exemples des attaques contre les familles.

8) Le temps long, les générations futures, le bien commun sont absents des discours et préoccupations. Alors on recadre le débat. #16Oct

Les manifestants de 2012, 2013 et 2014 n’ont pas arpenté les rues pour un avantage catégoriel obtenu au détriment du bien commun, à rebours de nombreux manifestants institutionnels et nantis. La lutte pour le bien commun emporte une grande dose d’altruisme, et c’est très bien ainsi. A contrario des personnes politiques et des médias ont des échéances exclusivement à court terme. Ceux qui seront dans la rue auront à cœur de tenter de bâtir un monde meilleur et plus durable.

9) Les copains des manifs précédentes y seront. Et même si on ne les voit pas, tant pis, on sait qu’ils sont là, alors on y va ! #16Oct

Les manifestations passées ont fait épaissir nos carnets d’adresses, et les nouveaux visages et noms sont une « fraternité d’armes pacifique ». Ne boudons pas notre plaisir de nous retrouver entre anciens, présents et futurs combattants !

10) La résignation, ça vous tente vraiment ? Alors pour #NePlusSubir, on fonce, on s’organise et : Go ! Go ! Go ! #16Oct

Bien sûr la tentation de l’aquoibonnisme nous menace tous, à un moment ou à un autre. Lutter contre l’inertie des évolutions sociales abusivement présentées comme « le progrès » ne va pas de soi tous les jours. Il faut aussi s’occuper de problèmes bien concrets comme de gagner sa vie, élever ses enfants, apporter du soin à son couple, se reposer pour recommencer. Nous ne sommes pas des super-héros qui, au détour d’une cabine téléphonique, revêtent un costume ridicule et partent sauver le monde grâce à des super-pouvoirs. Nos pouvoirs résident dans notre humble détermination de poursuivre une lutte que nous savons juste, et en usant de moyens irréprochables. Notre révolte constante est et doit rester notre principal atout.

11) Des #Sentinelles veilleront Place Vendôme la veille au soir. Alors si on veut et peut, on va veiller avec elles ! #16Oct

Elles sont le signe visible et quotidien d’une France du bon sens qui refuse les dérives idéologiques imposées par un pouvoir dévoyé. Promises à une fin précoce par les éberlués du ministère de la soi-disant justice, elles sont toujours debout, place Vendôme, avec leur bienveillance pacifique et leur détermination. Allez leur rendre visite.

12) Le staff de @LaManifPourTous a promis que le casting musical serait moins déplorable. Bon c’est pas vrai, mais on peut rêver ! #16Oct

Vous n’alliez tout de même pas imaginer que j’étais capable de rester sérieux douze tweets d’affilée ? Bon si la logistique de la Manif pour Tous pouvait faire des efforts qualitatifs, je ne lui en voudrais pas !

Que vous partagiez toutes ou une partie de ces raisons ou que vous en ayez d’autres plus pertinentes, vous serez les bienvenus le 16 octobre dans le cortège pour poursuivre avec détermination, bienveillance et paisiblement la lutte anthropologique entamée en 2012 !

 

Partagez cette page
Suivez l'OSP sur les réseaux